choisissez une langue

Deutsch English (US) 日本語 简体中文

Avertissement : En raison des différentes législations, il est possible que certaines fonctionnalités santé de ScanWatch ne soient pas disponibles ou médicalement certifiées dans votre région. En savoir plus.

Qu'est-ce que la fibrillation auriculaire (FA) ?

La FA est une forme d’arythmie, à savoir une anomalie de l’activité électrique. Elle se caractérise par le déclenchement désordonné d’impulsions électriques dans l'oreillette droite près du nœud sino-auriculaire, qui est le stimulateur naturel du cœur.

La fibrillation auriculaire est le trouble de la fréquence cardiaque le plus courant et l'une des principales causes d’un AVC, d'une insuffisance cardiaque et de morbidité cardiovasculaire dans le monde. Elle peut être symptomatique (palpitations) ou, le plus souvent, asymptomatique. Dans ce cas, elle peut rester « silencieuse », c'est pourquoi une détection précoce de la maladie permettrait une meilleure prise en charge et d’éviter les complications.

La fibrillation auriculaire silencieuse et non détectée est courante et a des conséquences graves comme l'AVC et la mort. L'enregistrement rapide d'un ECG est un moyen efficace et rentable de documenter les formes chroniques de FA. La fibrillation auriculaire a ceci de spécifique qu'elle peut être évaluée à partir de n'importe quelle dérivation d'un ECG.

Comment pose-t-on actuellement un diagnostic de fibrillation auriculaire (FA) ?

L’électrocardiogramme est l’outil de référence pour diagnostiquer une FA. De récentes recommandations encouragent la détection précoce de la fibrillation auriculaire par ECG. Plusieurs études témoignent de l’intérêt d’un dépistage systématique des populations à risque par la réalisation d'un ECG.

Jusque récemment, le diagnostic de FA passait par la réalisation d’un ECG en cabinet médical. La « fenêtre de diagnostic » de la fibrillation auriculaire était de ce fait limitée à la durée de la consultation médicale.

Comment diagnostique-t-on une fibrillation auriculaire (FA) ?

Le cardiologue s’appuie sur 3 éléments pour diagnostiquer une FA à l’aide d’un ECG :

  • L’absence d’onde P devant les complexes QRS
  • Le rythme des complexes QRS (fréquence cardiaque irrégulière et généralement rapide, avec des complexes QRS généralement fins)
  • La ligne de base se caractérise par un tremblement (dû à l'activation intempestive des oreillettes). Notre algorithme d'apprentissage automatique classe les signaux ECG en analysant à la fois le rythme QRS et la forme des ondes cardiaques

Quelle est la prévalence de la fibrillation auriculaire (FA) ?

La fibrillation auriculaire touche près de 3 % de la population adulte en Europe et est responsable de près d'un tiers des AVC dans les pays développés. 2,7 millions d'Américains sont atteints de fibrillation auriculaire et 9 % d’entre eux ont plus de 65 ans.

La prévalence augmente rapidement à partir de 60 ans. La FA touche 0,12 à 0,16 % de la population âgée de moins de 50 ans, 3,7 à 4,2 % des 60 à 70 ans et 10 à 17 % des plus de 80 ans.

1 adulte d'âge moyen sur 4 en Europe et aux États-Unis développera une fibrillation auriculaire au cours de sa vie. Les dépenses de santé américaines liées à la FA dépassent les 6 milliards de dollars par an, soit 1 % des dépenses de santé du pays.

Quels sont les principaux facteurs de risque ?

L’âge, une tension artérielle élevée, l’obésité et le diabète.

Quels sont les traitements possibles ?

  • Les anticoagulants pour prévenir la formation de caillots sanguins et réduire le risque d'AVC
  • Les médicaments qui permettent de réguler le rythme et la fréquence cardiaques
  • La chirurgie mini-invasive (ablation de la FA)

Quelle est la précision de ScanWatch dans la détection de la fibrillation auriculaire (FA) par rapport aux examens dispensés dans le cadre hospitalier ?

La capacité à détecter la fibrillation auriculaire (FA) de ScanWatch a été développée par des cardiologues. La détection de la fibrillation auriculaire (FA) dans ScanWatch a été comparée à celle effectuée via un électrocardiogramme standard (ECG) effectué dans un hôpital. Les premiers résultats montrent que 98% des épisodes de fibrillation auriculaire (FA) ont été identifiés par rapport aux ECG effectués en hôpital.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Besoin d'aide supplémentaire ? N'hésitez pas à nous contacter.

Contactez-nous
Afin de que le Forum Withings demeure un endroit de soutien, de support et d’intêret pour les produits et services fournis par Withings, je m’engage à :
  • Être poli et participer au forum dans un esprit de convivialité et de compréhension
  • Respecter tous les utilisateurs du forum
  • Éviter tout conflit ou polémique
  • M’assurer que mes messages n'enfreignent pas les droits, la réputation, l’image ou la vie privée des autres utilisateurs
  • M’abstenir de participer à toute discussion contenant des propos injurieux ou discriminatoires
  • Respecter la totalité des termes et conditions spécifiés ici

Si vous rencontrez un problème ne pouvant pas être résolu par une assistance technique, tel qu’un dommage physique, nous vous invitons à contacter notre Service Client.